Bienvenue chez Wisdom, humble guilde Dofusienne du serveur Agride
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Mercenaire validé] Xenar, l'Ecaflip à votre service

Aller en bas 
AuteurMessage
Xenar

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 29
Localisation : [-3;5]

MessageSujet: [Mercenaire validé] Xenar, l'Ecaflip à votre service   Jeu 19 Mai - 16:50

Je vais vous conter une histoire ... une histoire ordinaire.


C'est par un jour pluvieux que naquit un chaton, nommé "Xenar" par ses parents. Pour vous situer, c'était peu après l'installation des wabbits sur l'île des renalds. Xenar naquit dans la cité d'Astrub, d'une mère pâtissière et d'un père dont il vaudrait mieux éviter de parler, en effet il était peu recommandable (une histoire fort ordinaire, convenons-le pour le moment).



Et puisqu'il ne faut pas parler du père de Xenar je vais vous en parler. Il passait ses journées à dépenser sans compter, pariait des sommes astronomiques aux jeux de la taverne d'Astrub taverne dont il ressortait rarement avec des pièces d'or dans sa bourse, car quand il gagnait au jeu, il dépensait ses gains en alcool. Bref, il ne rendait pas la tâche facile à sa femme, ni ne laissait présager un avenir brillant à son fils.

C'est par un jour pluvieux que cinq ans plus tard, la maladie emporta la mère de Xenar, comme une bise emporte les feuilles d'automne avec elle. Triste nouvelle pour ce jeune, qui pleura toutes les larme de son corps jusqu'à ce qu'il n'en resta plus. Le père ne changea point ses habitudes et le très jeune chat du donc apprendre à se débrouiller seul. Les alentours d'Astrub et leur réputation miteuse, les agressions dans les ruelles, les vols, des choses d'une dureté assommante pour Xenar. Mais Xenar parvint à survivre. Il apprit à chasser du gibier pour les jours ou son père ne rentrait point à la maison et donc ne lui laissait rien à se mettre sous la dent. Il apprit à se défendre, la bagarre, la force du discours, l'entour-loupe, autant de choses pour lesquelles la déesse écaflip l'avait gâté.

Peu à peu, il se rapprocha de son père, traîna de plus en plus dans la taverne d'astrub, et bien d'autres endroits malfamés, il prit évidemment gout au jeu, à l'alcool, à la triche !

Cependant, ces jeux, ces plaisirs ne sont pas sans risques, et il lui apportèrent bien des ennuis, bien souvent, la supercherie découverte, la victime se rebelle et le jeune Xenar âgé d'une douzaine d'année avait appris à fuir en cas de nécessité !



Par un jour pluvieux ou Xenar gagnait une partie de carte, sans tricher, il entendit à la table d'à côté, un disciple cra parler de trois brigands qui auraient été vus dans les plaines de Cania avec un Dofus, un Dofus vert. Xenar écouta attentivement cette histoire, en prenant soin de gagner sa partie. Cela l'intriguait, une soif de connaissance se faisait ressentir en lui, "Un Dofus ! Ce que j'aimerais en voir un, ce que j'aimerai en posséder un. On raconte qu'il confère énormément de pouvoir à son porteur !" Xenar adorait les rumeurs, les légendes, sa mémoire, malgré son jeune âge en était déjà comme pré-remplie, et lui, aimait savoir le fin mot de ces histoires en vérifiant par lui-même. Mais cette fois-ci, il s'agissait des plaines de Cania, une contrée qu'il n'avait vue que par deux fois dans sa vie. Une fois pour ses trois ans où il avait été à la foire du Trool avec sa mère, il avait d'ailleurs particulièrement apprécié les divers jeux proposés à la foire. Mais il avait aussi bien retenu ce que sa mère lui avait dit : ne jamais s'éloigner de la route de Cania, sinon il se ferait attaquer par de terribles monstres jaunes, rien de bien rassurant pour un enfant de trois ans.

Une seconde fois ou voulant aller voir plus loin que la forêt d'Astrub il tomba nez-à-nez avec une horde de porkass, fort peu accueillante. Après moults coup de masses et de tridents, se dirigeant vers une mort certaine, il fut sauvé par un Bontarien qui se rendait à Astrub. Chanceux non ?

Mais sa curiosité, son goût du risque, lui firent prendre la route de Cania, il était parti pour la grande aventure, il rassembla une belle somme d'argent pour s'acheter, une épée, une cape, un balluchon et partit d'Astrub.

Le lendemain, il était parvenu au Sud de la ville de Bonta, il avait eu le malheur entre temps de croiser la route d'un de ces "monstres jaunes" qu'il apprit plus tard qu'on appelait : Kanigrou. Cependant, fort de son expérience, de sa maitrise du combat à l'épée, il parvint tant bien que mal à tuer la bête et celle-ci pu épancher sa faim !

Plusieurs jours passèrent pendant que Xenar interrogeait les rares gens qu'ils croisait et avait cherché dans tous les pics et les landes de Cania. Depuis deux jours il n'avait rien pu se mettre sous la dent, de plus son dernier combat contre un kanigrou, n'avait pas amélioré son état, il n'avait récolté qu'une balafre sur le torse et trois côtes cassées. Il entreprit de fouiller les champs de Cania, repéra des traces de pas suspectes, 3 traces de marche côte à côte, cela aurait pu être celle des trois bandits ! Evidemment, il décida de les suivre, alors que son état ne lui permettait pas. Cela lui prit un jour entier, il fut dans son périple bien aidé par le flair que lui avait conféré sa race et était parvenu à suivre le chemin des trois inconnus, des trois magnifiques comme il les avait appelés.



Le lendemain était un jour pluvieux et les traces de pas étaient de plus en plus fraîches. Xenar frôlait les berges de la mort, mais ce butin auquel il rêvait chaque heure de chaque jour, le faisait tenir. Et ce fut par ce jour pluvieux qu'il parvint à atteindre la "planque" des trois inconnus, furtivement il entreprit de s'y introduire pour les espionner, il apperçut en effet les trois bandits et compris aussitôt qu'il ne serait pas de taille face à eux en les voyant. Il était trois disciples différents, un disciple iop, un disciple sacrieur et enfin un de ses semblables. Il était encore de petite taille, peu chargé et décida donc de se cacher non loin du repère. Lorsque les trois bandits furent parti, il décida d'aller voler l'objet de sa convoitise, de s'en emparer. "Ce que les bandits peuvent être bêtes" se dit t'il en voyant que la tâche serait facile, Eratz, le disciple iop, qui répand la terreur de par sa force avait oublié la clé du coffre sur la table. Xenar n'eu donc aucun mal à prendre le Dofus, puis à s'enfuir avec. Masace. lheuresement il était à bout de force, n'en pouvant plus de courir vers Bonta, il s'écroula sous la pluie, avec l'objet de sa convoitise dans sa besace.

La vie de Xenar aurait pu prendre fin à ce moment, mais la chance lui sourit. Amayiro lui qui reste pourtant d'habitude dans la milice de Bonta (à régler ses affaires), était aujourd'hui sorti de la ville, pour rejoindre la ville des dopeuls, une affaire urgente. Mais sa route fut entravée par le corps d'un ecaflip mi-mort, celui de notre Xenar. Evidemment, la bonté de cet homme est sans limite et il décida de sauver l'affamé. Ce fut le début d'une longue histoire en Amayiro et Xenar, en effet pour Xenar il remplaça son père. Il apprit énormément d'Amayiro, il faut dire qu'il était bon élève, comme s'il connaissait déjà beaucoup de techniques de combat et les maîtrisait déjà, Amyiro n'avait qu'à lui en expliquer une pour que Xenar l'acquière. Cela surprenait d'ailleurs beaucoup le mentor qui n'avait jamais vu quelqu'un apprendre aussi vite. Et Xenar se justifiait toujours de la même manière, par un "Oh, oui, mais, j'ai toujours eu l'impression que tout cela était déjà dans ma tête, il suffit de les faire sortir" Amayiro appris à Xenar que son Dofus n'était qu'une pâle copie du véritable Dofus tant convoité, moins puissante mais utile et surtout d'une rareté tout de même inconsidérée.



Plusieurs années passèrent, Xenar devint un aventurier averti, un guerrier puissant, un explorateur à la curiosité sans limite. Son objectif était devenu de découvrir tous les secrets que peuvent offrir ce monde, aussi loin qu'il pourrait aller. Pendant ses périples sa mémoire s'emplissait de souvenirs et parfois une sensation bizarre s'y associait, comme s'il avait déjà visité l'endroit qu'il voyait, comme s'il avait déjà vécu ces moments. Chose qui l'inquiétait peu. Les moments qui suivent son ceux du Xenar que vous connaissez et je me dois donc de finir mon histoire pour vous laisser vivre la suite avec lui !

Que les dieux vous protègent !



_________________
Le hasard fait bien les choses qu'on dit ! Alors je m'en remet au hasard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mercenaire validé] Xenar, l'Ecaflip à votre service
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matapan, bricoleur à votre service !
» cuistot a votre service
» Dépeceur à votre service !
» Raoûl, archange vengeur du célibat à votre service
» Sadida, à votre service.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Wisdom - :: Partie Wisdom :: Rejoignez l'ordre des Mercenaires !-
Sauter vers: